Bienvenue

Bienvenue sur le site de l'association Chaumont U.S Memory ,venez partager avec nous un petit morceaux de notre histoire commune.  Concernant la présence historique des américains en terre chaumontaise entre 1952 et 1967, a travers de documents et témoignages d'époque.

Imprimer

personnage célèbre

Signes symboliques et prémonitoires de relations privilégiées avec l'Amérique

( XVII°-XVIII°-XIX siècles)

Selon André Pidoux de la Maduère, archiviste et paléographe ( sans fournir l'origine de ses informations), Jean de la Bonne, fils de notaire de Chaumont, protonotaire apostolique, crucifère du pape, expéditionnaire apostolique, serait devenu évêque de Philadelphie au cours du XVII° siècle du congrès où les colons américains proclamèrent en 1776 l'indépendance de leur fédération:

Les États-Unis d'Amérique, Tout un symbole!

( Source: Le vieux Chaumont-en-Bassigny;essai historique artistique et anecdotique;1933, réédition de 1977)

                                                        

  Dans les opérations de la Révolution américaine contre l'autorité britannique, opérations qui ont mené à la guerre de l'indépendance en 1775, l'histoire a retenu la participation d'un Chaumontais nommé Le Ray En hommage à la villed'origine de ce valeureux combattant, qui sera aussi celle choisie en 1917 par le Général Pershing pour devenir le siège du quartier général américain pendant la première guerre mondiale, un navire de l'U.S Navy d'environ dix mille tonnes naviguera entre 1920 et 1942 sous le nom de Chaumont: un ambassadeur flottant de la ville aux couleurs de l'Amérique!

( Source: Article du journal de la haute-Marne daté du 23 Octobre 2005 paru sous le titre: Quand « Chaumont » échappa au désastre de Pearl Harbor)

La guerre de l'Indépendance américaine n'est pas encore achevée que déjà, la France qui apporte aux insurgent son aide militaire, est la première à envoyer un ambassadeur auprès de la jeune fédération autoproclamée entre 1779 et 1783, date de la paix de Paris reconnaissant officiellement l'existence de la République fédérée des États-Unis. Ce premier ambassadeur français qui se nomme Anne-César de la Luzerne n'est autre que le frère cadet de César-Guillaume de la Luzerne, évêque de Langres pendant le règne de Louis XV.Une avant-garde diplomatique déjà proche des milieux éclairés haut-marnais!

(source: Abbé Léon Godard. Le cardinal de La Luzerne. Sa vie et ses ouvrages. 1856. pages5-6-7)

                                                                

 Malgré l'attachement qu'il manifeste envers sa jeune épouse Adrienne, le fougueux Marquis Gilbert de La Fayette revenant d'Amérique en héros, ne résiste pas à la belle et sage Diane de Simiane. Celle-ci est la sœur de Charles de Damas qui, lui aussi, revient de l'épopée américaine; elle est veuve du petit neveu de Madame de Sévigné, le comte Charles François de Simiane et surtout, la nièce de feu l'amie de Voltaire, Emilie du Chatelet, dont le le fils sans enfant lui lègue le domaine de Cirey* (Haute-Marne). Adrienne, très amoureuse de son mari, préfère s’accommoder de cette liaison plutôt que de rompre et le perdre.Une relation apaisée se noue entre les deux femmes.

Les événements , les prises de position des uns et des autres pendant la Révolution vont les mettre en péril... La tourmente passée, c'est une tendre amitié qui unit les êtres. Après la mort de sa femme aimée, Adrienne, en 1807, le marquis de La Fayette continuera de témoigner sa fidèle affection à Diane en se rendant assidûment à Cirey, centre d'une société charmante. Les deux amis s'éteindront à un an d'intervalle: Gilbert en 1834, Diane en 1835. Étrange et fabuleux destin que celui du « Héros des deux monde », au cœur partagé, au nom de l'amour, entre une fidèle épouse, aimante jusqu'au sacrifice, et une tendre relation fidèle dans ses sentiments; au cœur partagé, au service de la liberté, entre la France et l'Amérique, ouvrant la voie en terre haut-marnaise déjà, les lieux d'une indéfectible amitié...

(Source: divers ouvrages sur La Fayette)

* Cirey-sur-Blaise, auparavant Cirey-le-Chateau, à 38 kilomètres au nord-ouest de Chaumont.

Présentation de Chaumont US Memory

  • La présence américaine sur le sol haut-marnais a toujours été ma passion, surtout la période de 1952 à 1967,au cours de la laquelle une base de l'U.S air force dite " Chaumont Air Base" était installée a Semoutiers, aux portes de la ville. Cette période a énormément marqué les Chaumontais. Beaucoup d'entre eux sont aujourd'hui conscients d'appartenir à la dernière génération qui a cotoyé les américains et vécu cette période formidable; de cette analyse est né " CHAUMONT US MEMORY".

    Cliquez ici pour lire la suite

  • Maintenir le souvenir de la présence américaine à Chaumont et localités alentour couvrant la période de la Première Guerre Mondiale à la fin de l’activité de la base aérienne connue sous le nom de Chaumont Air Base, à cet effet, l’association se donne un devoir de mémoire afin de conserver par tous moyens les éléments, documents, objets et les regrouper en un lieu ou chez ses membres, elle s’assurera des actions de soutien des pouvoirs publics et veillera à ce que la commémoration de l’Indépendance des Etats-Unis, soit organisée chaque 4 juillet, dit Indépendance Day, elle maintiendra un contact avec toute autorité civile ou militaire américaine qu’elle informera de ses actions, ainsi sera perpétué le souvenir et l’amitié qui unissent les peuples américain et français à travers les acteurs de cette période et au delà.
    R.N.A : W521002644

  • Ce logo se trouve dans un cercle , figure géométrique la plus pure et la plus parfaite.

    En premier plan pour représenté les Etats-Unis, la reproduction de la statue de la liberté vue en légère contre-plongée pour en rehausser l'aura. Oeuvre du scuplteur français AugusteBartholdi, offert par la France aux Etats-Unis a l'occasion du centennaire de son indépendance, elle est la figure la plus emblématique de la nation Américaine. Elle symbolise l'amitié franco-américaine.

    Cliquez ici pour lire la suite
  • Génèse de l'association et sa mise en oeuvre

    Après un long cheminement l'association est née d'amitiés partagées, fédérées par un passionné, autour d'un profond attachement à la période marquée par la présence américaine à Chaumont entre 1952 et 1967.

    Les prémices:

    Les vitrines attractives du « Passionné » ( magasin de la rue Pasteur), dédiées au souvenir de la présence américaine à Chaumont entre 1952 et 1967.

    Dues à l'initiative personnelle de Jacky Rusnov, ces présentations réalisées dans les années 2000, avec des prets complices et amicaux, permettent de raviver la mémoire des Chaumontais, de sonder l'intéret de la population pour cette période exceptionnelle, de nouer les premiers contacts avec Français et Américains intéressés par ces rétrospectives.

    Cliquez ici pour lire la suite