Bienvenue

Bienvenue sur le site de l'association Chaumont U.S Memory ,venez partager avec nous un petit morceaux de notre histoire commune.  Concernant la présence historique des américains en terre chaumontaise entre 1952 et 1967, a travers de documents et témoignages d'époque.

Imprimer

la génèse

                   

                   Génèse de l'association et sa mise en oeuvre

 

Après un long cheminement l'association est née d'amitiés partagées, fédérées par un passionné, autour d'un profond attachemement à la période marquée par la présence américaine à Chaumont entre 1952 et 1967.

 

Les prémices:

Les vitrines attractives du « Passionné » ( magasin de la rue Pasteur), dédiées au souvenir de la présence américaine à Chaumont entre 1952 et 1967.

Dues à l'initiative personnelle de Jacky Rusnov, ces présentations réalisées dans les années 2000, avec des prets complices et amicaux, permettent de raviver la mémoire des Chaumontais, de sonder l'intéret de la population pour cette période exceptionnelle, de nouer les premiers contacts avec Français et Américains intéressés par ces rétrospectives.

 Paul Hamond devant la vitrine du "passionné"

Paul hammond, devant la vitrine du "passionné" avec Maurice Leseur président de "Chaumont Air Base".

 

En prélude à l'association:

- La manifestation des 11-12-13 Juin 2011, à Villiers-le-sec (Comptoir du jardinier, aux portes de l'ancienne base aérienne américaine).

Ce test grandeur nature des capacités mobilisatrices sur le thème, rassemblant de nombreux acteurs particuliers, associatifs ( Chaumont Air Base, Militaria...) et les militaires français du quartier d'Aboville ( Base 61 RA) est l'occasion d'évaluer l'impact d'une exposition relative au souvenir laissé par les Américains, de réunir les membres passionnés par l'époque pour en perpétuer la mémoire dans une structure appropriée, d'entrer en relation avec l'Ambassade des Etats-Unis à Paris, de recevoir une délégation américaine de la 48° U.S Air Force stationnée à Lakenheath en Angleterre. Ces trois jours auront drainé de nombreux visiteurs intéressés;la presse se fera l'écho de ce succès.( voir article manifestation du 11-12-13 Juin 2011)

- Le 11 novembre 2011, cinq personnes rassemblées par Jacky Rusnov participent aux cérémonies officielles au monument aux morts de la ville aux cotés des membres de l'association « Chaumont Air Base »

 

La démarche préparatoire , les préliminaires:

- Un contact est pris par Jacky Rusnov avec le président de l'association « Chaumont Air Base », au moyen d'un courrier du 18 octobre 2011, en vue de mettre en oeuvre de nombreux projets avec une équipe motivée, au sein de cette association fondée en 1997. Le 06 janvier 2012 , de 14h à 15h, quatre membres de la nouvelle équipe sont reçus, à leur demande par le directeur département des Archives qui est à l'écoute de leurs projets et présente ses services.

Suite à ces différentes démarches, une réunion de concertation est organisée à Villiers-le-sec le 21 janvier 2012 entre cinq membres de l'association « Chaumont Air Base » et Jacky Rusnov accompagné de quatorze personnes du groupe porteur de projets.

Par courrier reçu le 24 janvier, l'association «  Chaumont Air Base » fait savoir à ce groupe qu'elle préfère demeurer une amicale des employés de l'ancien établissement militaire américain et l'encourage à créer sa propre association qui pourra etre ouverte à ses membres.

Présentation de Chaumont US Memory

  • La présence américaine sur le sol haut-marnais a toujours été ma passion, surtout la période de 1952 à 1967,au cours de la laquelle une base de l'U.S air force dite " Chaumont Air Base" était installée a Semoutiers, aux portes de la ville. Cette période a énormément marqué les Chaumontais. Beaucoup d'entre eux sont aujourd'hui conscients d'appartenir à la dernière génération qui a cotoyé les américains et vécu cette période formidable; de cette analyse est né " CHAUMONT US MEMORY".

    Cliquez ici pour lire la suite

  • Maintenir le souvenir de la présence américaine à Chaumont et localités alentour couvrant la période de la Première Guerre Mondiale à la fin de l’activité de la base aérienne connue sous le nom de Chaumont Air Base, à cet effet, l’association se donne un devoir de mémoire afin de conserver par tous moyens les éléments, documents, objets et les regrouper en un lieu ou chez ses membres, elle s’assurera des actions de soutien des pouvoirs publics et veillera à ce que la commémoration de l’Indépendance des Etats-Unis, soit organisée chaque 4 juillet, dit Indépendance Day, elle maintiendra un contact avec toute autorité civile ou militaire américaine qu’elle informera de ses actions, ainsi sera perpétué le souvenir et l’amitié qui unissent les peuples américain et français à travers les acteurs de cette période et au delà.
    R.N.A : W521002644

  • Ce logo se trouve dans un cercle , figure géométrique la plus pure et la plus parfaite.

    En premier plan pour représenté les Etats-Unis, la reproduction de la statue de la liberté vue en légère contre-plongée pour en rehausser l'aura. Oeuvre du scuplteur français AugusteBartholdi, offert par la France aux Etats-Unis a l'occasion du centennaire de son indépendance, elle est la figure la plus emblématique de la nation Américaine. Elle symbolise l'amitié franco-américaine.

    Cliquez ici pour lire la suite
  • Génèse de l'association et sa mise en oeuvre

    Après un long cheminement l'association est née d'amitiés partagées, fédérées par un passionné, autour d'un profond attachement à la période marquée par la présence américaine à Chaumont entre 1952 et 1967.

    Les prémices:

    Les vitrines attractives du « Passionné » ( magasin de la rue Pasteur), dédiées au souvenir de la présence américaine à Chaumont entre 1952 et 1967.

    Dues à l'initiative personnelle de Jacky Rusnov, ces présentations réalisées dans les années 2000, avec des prets complices et amicaux, permettent de raviver la mémoire des Chaumontais, de sonder l'intéret de la population pour cette période exceptionnelle, de nouer les premiers contacts avec Français et Américains intéressés par ces rétrospectives.

    Cliquez ici pour lire la suite